Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 Dec

LE MALI

Publié par Jacques Viaud

Tous les moyens de circulation sont utilisés dans ce pays. On voit moins souvent un comme le notre.

Tous les moyens de circulation sont utilisés dans ce pays. On voit moins souvent un comme le notre.

Le marché
Le marché

Le marché

Sur les marchés on vend de tout. Ici il n'y est pas question d’hygiène et le travail des enfants est courant.

Des scènes de la vie courante dès qu'il y a de l'eau dans les rivières ; sur le bord su fleuve Sénégal.
Des scènes de la vie courante dès qu'il y a de l'eau dans les rivières ; sur le bord su fleuve Sénégal.
Des scènes de la vie courante dès qu'il y a de l'eau dans les rivières ; sur le bord su fleuve Sénégal.
Des scènes de la vie courante dès qu'il y a de l'eau dans les rivières ; sur le bord su fleuve Sénégal.

Des scènes de la vie courante dès qu'il y a de l'eau dans les rivières ; sur le bord su fleuve Sénégal.

Village de chercheurs d'or au Senegal juste avant la frontière avec le Mali.
Village de chercheurs d'or au Senegal juste avant la frontière avec le Mali.
Village de chercheurs d'or au Senegal juste avant la frontière avec le Mali.

Village de chercheurs d'or au Senegal juste avant la frontière avec le Mali.

Sur le bord des routes on récupère du bois mort et on le transporte souvent de loin.

Sur le bord des routes on récupère du bois mort et on le transporte souvent de loin.

un bivouac sympa dans le Parc National du Bafing nous permet de rencontrer des enfants habitués au travaux des champs. Il pose et mange des arachides à disposition. Nous en avons sous les pieds. Fraîches elles sont très bonnes ces cacahouettes !.
un bivouac sympa dans le Parc National du Bafing nous permet de rencontrer des enfants habitués au travaux des champs. Il pose et mange des arachides à disposition. Nous en avons sous les pieds. Fraîches elles sont très bonnes ces cacahouettes !.
un bivouac sympa dans le Parc National du Bafing nous permet de rencontrer des enfants habitués au travaux des champs. Il pose et mange des arachides à disposition. Nous en avons sous les pieds. Fraîches elles sont très bonnes ces cacahouettes !.

un bivouac sympa dans le Parc National du Bafing nous permet de rencontrer des enfants habitués au travaux des champs. Il pose et mange des arachides à disposition. Nous en avons sous les pieds. Fraîches elles sont très bonnes ces cacahouettes !.

En plus des arachides et du maïs et des haricots, nous trouvons un champ de coton. J'en profite car s'y mèle aussi de jolies fleurs ; peut-être des hibiscus ?
En plus des arachides et du maïs et des haricots, nous trouvons un champ de coton. J'en profite car s'y mèle aussi de jolies fleurs ; peut-être des hibiscus ?
En plus des arachides et du maïs et des haricots, nous trouvons un champ de coton. J'en profite car s'y mèle aussi de jolies fleurs ; peut-être des hibiscus ?

En plus des arachides et du maïs et des haricots, nous trouvons un champ de coton. J'en profite car s'y mèle aussi de jolies fleurs ; peut-être des hibiscus ?

Le long de la route remontant à kénieba des villages de chercheurs d'or ont vu le jour.
Le long de la route remontant à kénieba des villages de chercheurs d'or ont vu le jour.
Le long de la route remontant à kénieba des villages de chercheurs d'or ont vu le jour.

Le long de la route remontant à kénieba des villages de chercheurs d'or ont vu le jour.

Cette carte du Sénégal peut permettre de suivre notre route jusqu'à la frontière Malienne en bas à droite. Il faut la grossir pour mieux distinguer la traversée Ouest -Est du pays.

Cette carte du Sénégal peut permettre de suivre notre route jusqu'à la frontière Malienne en bas à droite. Il faut la grossir pour mieux distinguer la traversée Ouest -Est du pays.

Depuis le temps que Jacques voulait me présenter la voie ferrée traversant le fleuve Sénégal à Bafoulabé, nous y voici!

Depuis le temps que Jacques voulait me présenter la voie ferrée traversant le fleuve Sénégal à Bafoulabé, nous y voici!

Nous n'aurons malheureusement pas le droit de l'emprunter même si des voitures y passent. Nous ne sommes pourtant pas aussi lourd qu'un train prétexte Jacques au gardien de la voie.

Il nous oblige à aller prendre un bac quelques kilomètres plus loin mais notre camion empruntera une piste complètement démolie pour gagner quelques mètres. De toutes façons nous serons encore dépendant de la grandeur du camion car le bac ne peut pas en prendre plus de 2 à la fois.

En attendant le bac nous assistons à de belles scènes de vie quotidienne. De plus tout à coté, d'autres femmes lavent et remplissent cette même eau dans des bidons pour la consommation journalière.
En attendant le bac nous assistons à de belles scènes de vie quotidienne. De plus tout à coté, d'autres femmes lavent et remplissent cette même eau dans des bidons pour la consommation journalière.
En attendant le bac nous assistons à de belles scènes de vie quotidienne. De plus tout à coté, d'autres femmes lavent et remplissent cette même eau dans des bidons pour la consommation journalière.
En attendant le bac nous assistons à de belles scènes de vie quotidienne. De plus tout à coté, d'autres femmes lavent et remplissent cette même eau dans des bidons pour la consommation journalière.
En attendant le bac nous assistons à de belles scènes de vie quotidienne. De plus tout à coté, d'autres femmes lavent et remplissent cette même eau dans des bidons pour la consommation journalière.

En attendant le bac nous assistons à de belles scènes de vie quotidienne. De plus tout à coté, d'autres femmes lavent et remplissent cette même eau dans des bidons pour la consommation journalière.

Bafoulabé a pour emblème l'hippopotame et c'est grace à un habile et courageux piroguier que nous finirons pas en appercevoir plusieurs dans le fleuve. On ne s'en approchera pas plus, ce sont des animaux impressionnnants et dangereux surtout quand ils sont en famille.
Bafoulabé a pour emblème l'hippopotame et c'est grace à un habile et courageux piroguier que nous finirons pas en appercevoir plusieurs dans le fleuve. On ne s'en approchera pas plus, ce sont des animaux impressionnnants et dangereux surtout quand ils sont en famille.
Bafoulabé a pour emblème l'hippopotame et c'est grace à un habile et courageux piroguier que nous finirons pas en appercevoir plusieurs dans le fleuve. On ne s'en approchera pas plus, ce sont des animaux impressionnnants et dangereux surtout quand ils sont en famille.
Bafoulabé a pour emblème l'hippopotame et c'est grace à un habile et courageux piroguier que nous finirons pas en appercevoir plusieurs dans le fleuve. On ne s'en approchera pas plus, ce sont des animaux impressionnnants et dangereux surtout quand ils sont en famille.
Bafoulabé a pour emblème l'hippopotame et c'est grace à un habile et courageux piroguier que nous finirons pas en appercevoir plusieurs dans le fleuve. On ne s'en approchera pas plus, ce sont des animaux impressionnnants et dangereux surtout quand ils sont en famille.

Bafoulabé a pour emblème l'hippopotame et c'est grace à un habile et courageux piroguier que nous finirons pas en appercevoir plusieurs dans le fleuve. On ne s'en approchera pas plus, ce sont des animaux impressionnnants et dangereux surtout quand ils sont en famille.

Panneau d'informations à Bafoulabé.

Panneau d'informations à Bafoulabé.

Nous prenons souvent des pistes.Nous prenons souvent des pistes.
Nous prenons souvent des pistes.Nous prenons souvent des pistes.
Nous prenons souvent des pistes.Nous prenons souvent des pistes.Nous prenons souvent des pistes.
Nous prenons souvent des pistes.Nous prenons souvent des pistes.

Nous prenons souvent des pistes.

Les maisons des villages sont de type rudimentaire à nos yeux. Mais des enfants y naissent et la vie s'y déroule au fil des saisons.

Les pistes ne sont pas calibrées pour l'Unimog et je dois prendre la machette pour couper quelques branches basses. Les chemins sont plus aptes au passage des charrettes ou des mobylette mais tout le long du fleuve le voyage vaut le coup d'oeil.

Il a fallut du temps et de l'énergie pour arriver enfin aux chuttes de Gouina. ça vallait franchement le coup !!!
Il a fallut du temps et de l'énergie pour arriver enfin aux chuttes de Gouina. ça vallait franchement le coup !!!

Il a fallut du temps et de l'énergie pour arriver enfin aux chuttes de Gouina. ça vallait franchement le coup !!!

Nous y resterons 3 jours et nous y serons à l'aise. J'y ai même trié des arachides et cuisiné des bananes flambées.
Nous y resterons 3 jours et nous y serons à l'aise. J'y ai même trié des arachides et cuisiné des bananes flambées.
Nous y resterons 3 jours et nous y serons à l'aise. J'y ai même trié des arachides et cuisiné des bananes flambées.
Nous y resterons 3 jours et nous y serons à l'aise. J'y ai même trié des arachides et cuisiné des bananes flambées.

Nous y resterons 3 jours et nous y serons à l'aise. J'y ai même trié des arachides et cuisiné des bananes flambées.

Que du bonheur dans un cadre pareille.
Que du bonheur dans un cadre pareille.

Que du bonheur dans un cadre pareille.

A Gouina on a reçu la visite de 2 français d'Ardèche qui se ballade en moto. Ils les ont achetées à Dakar (Sénégal) et sont descendus jusqu'à Bamako (Mali) Leur guide est d'un village à proximité et les accompagne aussi sur une moto et achète au fur à mesure des denrées pour les nourir tous les 3. Nous gardons leurs coordonnées car ils sont d'une région où l'on mange et boit bien et ils aurons aussi plein d'histoires à raconter sur leur périple.

A Gouina on a reçu la visite de 2 français d'Ardèche qui se ballade en moto. Ils les ont achetées à Dakar (Sénégal) et sont descendus jusqu'à Bamako (Mali) Leur guide est d'un village à proximité et les accompagne aussi sur une moto et achète au fur à mesure des denrées pour les nourir tous les 3. Nous gardons leurs coordonnées car ils sont d'une région où l'on mange et boit bien et ils aurons aussi plein d'histoires à raconter sur leur périple.

nous quitterons Gouina à regret en retrouvant le bitume. Malheureusement un projet de barrage conduit par des chinois doit voir le jour. pourvu qu'il ne détruise pas le site !

nous quitterons Gouina à regret en retrouvant le bitume. Malheureusement un projet de barrage conduit par des chinois doit voir le jour. pourvu qu'il ne détruise pas le site !

A Kayes nous sont surpris de voir de grands bâtiments de brique près de la gare. Ils rappellent l'époque coloniale française et sont amenés à être restaurés. L'un s'appelle l'Hotel du Rail il a bien perdu de sa prestance.Nous y mangerons et bivouaquerons à l'arrière pour être tranquile. Kayes porte bien mal son nom : c'est la ville où il peut faire plus de 43 ° entre mars, avril et mai. Pour eux maintenant c'est l'hiver et pour nous il y fait encore très chaud autour de 30°.
A Kayes nous sont surpris de voir de grands bâtiments de brique près de la gare. Ils rappellent l'époque coloniale française et sont amenés à être restaurés. L'un s'appelle l'Hotel du Rail il a bien perdu de sa prestance.Nous y mangerons et bivouaquerons à l'arrière pour être tranquile. Kayes porte bien mal son nom : c'est la ville où il peut faire plus de 43 ° entre mars, avril et mai. Pour eux maintenant c'est l'hiver et pour nous il y fait encore très chaud autour de 30°.

A Kayes nous sont surpris de voir de grands bâtiments de brique près de la gare. Ils rappellent l'époque coloniale française et sont amenés à être restaurés. L'un s'appelle l'Hotel du Rail il a bien perdu de sa prestance.Nous y mangerons et bivouaquerons à l'arrière pour être tranquile. Kayes porte bien mal son nom : c'est la ville où il peut faire plus de 43 ° entre mars, avril et mai. Pour eux maintenant c'est l'hiver et pour nous il y fait encore très chaud autour de 30°.

les habitats dans la région se rapprochant de la Mauritanie sont très différents. Leurs façades sont décorées et leurs toits plats et souvent couverts de tôle.
les habitats dans la région se rapprochant de la Mauritanie sont très différents. Leurs façades sont décorées et leurs toits plats et souvent couverts de tôle.

les habitats dans la région se rapprochant de la Mauritanie sont très différents. Leurs façades sont décorées et leurs toits plats et souvent couverts de tôle.

LE MALI
LE MALI
LE MALI
LE MALI
LE MALI
LE MALI
LE MALI
LE MALI
LE MALI

En pleine brousse nous aurons droit à plusieurs visites dont celle de Joseph. Complètement perdu entre Kayes et son village il a vu la lumière du camion et s'est totalement remis à nous pour lui retrouver son chemin. Mais il restera manger et discuter longtemps pensant passer la nuit à dormir près de nous. Sa mobylette n'a presque plus d'essence car il a beaucoup roulé perdu dans la nuit.

La même lumière attire aussi 2 pick-up dont les phares s'approchent de nous. Ils en descendent des hommes dont un est pourvu d'une kalachnikov. J'envoie notre Joseph discuter avec eux j'ai trop peur ! Ce sont en fait des douaniers qui font leur ronde et nous conseillent de ne pas rester là. Mais une fois la porte fermée nous ne sommes plus visible. De plus Joseph souhaite partir avec eux pour être à l'heure à son travail le lendemain.

Ils repartent tous et nous nous promettons ne continuer notre vigilance quant à notre sécurité : pas de lumière visible la nuit !

Nous avions promis à joseph d'aller le voir dans son école. Il est venu à notre rencontre au son du camion et nous avons assisté à ses derniers cours de la journée. Son problème de math cause de nous et Jacques suit sagement les explications au fond de la classe. La visite aux autres classes montre des effectifs de 50 élèves parfois pour un CE1

Nous partagerons le riz au gras avec Joseph : c'est sa collègue Néné qui l'a préparé. Il règne une ambiance bon enfant même si les moyens éducatifs sont restreints et le niveau scolaire relativement peu élevé.

Notre ami nous conduira largement après la sortie du village de Boufarara et nous quittera avec regret. Nous ferrons appel à la générosité de tout nos amis français pour aider cette école de brousse malienne.

Nous retrouvons les couleurs mauritaniennes dans les toitures des maisons sur la route d'Aleg.

Nous retrouvons les couleurs mauritaniennes dans les toitures des maisons sur la route d'Aleg.

Commenter cet article

les voisins 16/12/2015 21:53

coucou, j'aime bien le problème de math et tant que c'est pas un mouton à 5 pattes ;-) bisous

baffou claire 15/12/2015 21:17

Merci Sylvie et Jacques de votre petit mot. Je me régale à suivre votre voyage.... que de découvertes...que de rencontres ...!!! Faites bien attention à vous et profitez un max !!!!
Le "Petit Marché de Noël" est une "première" car j'ai besoin du contact avec les gens pour voir si je continue ou pas mon activité.... (nous avons eu quelques soucis avec Mimine qui font que je n'ai rien produit depuis + d'un mois..) Les enfants sont venus le WE dernier et reviendront le WE du 8/9 janvier pour fêter Noël et la Nouvelle Année. Je pense bien à vous. Bises. Claire (des new spacegirl)

Danielle & Henri 15/12/2015 13:10

les photos sont magnifiques continuez à nous faire découvrir les beaux paysages bon voyage

À propos

Voyages en Unimog