Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 Nov

Visite du Péloponnèse

Publié par Jacques Viaud

Il n'y a pas de bateaux à venir mais le ponton bleu se reflète joliment sur la mer à Bellaria station réputée mais vidée de ses estivants en hiver.

Il n'y a pas de bateaux à venir mais le ponton bleu se reflète joliment sur la mer à Bellaria station réputée mais vidée de ses estivants en hiver.

Bivouac sur le petit port de Roseto del Abruzzi sur la côte Est de l'Italie avant Pescara
Bivouac sur le petit port de Roseto del Abruzzi sur la côte Est de l'Italie avant Pescara

Bivouac sur le petit port de Roseto del Abruzzi sur la côte Est de l'Italie avant Pescara

Dans le Golf de Manfredonia, la montagne se jette dans la mer

Dans le Golf de Manfredonia, la montagne se jette dans la mer

Salines de Margherita de Savonia très grosse activité régionale dans la région de Pouille en plus des nombreuses cultures. Nous y avons vu une nouvelle récolte de pommes de terre et des oignons en grosse quantité.

Salines de Margherita de Savonia très grosse activité régionale dans la région de Pouille en plus des nombreuses cultures. Nous y avons vu une nouvelle récolte de pommes de terre et des oignons en grosse quantité.

Nous découvrons la ville de Monopoli toujours sous le soleil; Une grande ballade dans la vieille ville nous fait découvrir de très nombreuses églises, chapelles, rues et places blanches où les italiens peuvnet se rafraichir entre les grands murs de cette ville très propre et très agréable. Il y a aussi de très nombreuses patisseries et cafés,
Nous découvrons la ville de Monopoli toujours sous le soleil; Une grande ballade dans la vieille ville nous fait découvrir de très nombreuses églises, chapelles, rues et places blanches où les italiens peuvnet se rafraichir entre les grands murs de cette ville très propre et très agréable. Il y a aussi de très nombreuses patisseries et cafés,
Nous découvrons la ville de Monopoli toujours sous le soleil; Une grande ballade dans la vieille ville nous fait découvrir de très nombreuses églises, chapelles, rues et places blanches où les italiens peuvnet se rafraichir entre les grands murs de cette ville très propre et très agréable. Il y a aussi de très nombreuses patisseries et cafés,
Nous découvrons la ville de Monopoli toujours sous le soleil; Une grande ballade dans la vieille ville nous fait découvrir de très nombreuses églises, chapelles, rues et places blanches où les italiens peuvnet se rafraichir entre les grands murs de cette ville très propre et très agréable. Il y a aussi de très nombreuses patisseries et cafés,

Nous découvrons la ville de Monopoli toujours sous le soleil; Une grande ballade dans la vieille ville nous fait découvrir de très nombreuses églises, chapelles, rues et places blanches où les italiens peuvnet se rafraichir entre les grands murs de cette ville très propre et très agréable. Il y a aussi de très nombreuses patisseries et cafés,

Nous nous retrouvons en Grèce après 17h de traversée en Brindisi et Patras via Igoumenitsa. C'est à Pétalidi dans le Golf de Messine que nous faisons notre plus joli bivouac. Le lieu m'inspire et les trouvailles sur le bord de la plage m'ont fait rencontrer un crocodile casqué !!! (Quelle artiste cette Sylvie !)
Nous nous retrouvons en Grèce après 17h de traversée en Brindisi et Patras via Igoumenitsa. C'est à Pétalidi dans le Golf de Messine que nous faisons notre plus joli bivouac. Le lieu m'inspire et les trouvailles sur le bord de la plage m'ont fait rencontrer un crocodile casqué !!! (Quelle artiste cette Sylvie !)
Nous nous retrouvons en Grèce après 17h de traversée en Brindisi et Patras via Igoumenitsa. C'est à Pétalidi dans le Golf de Messine que nous faisons notre plus joli bivouac. Le lieu m'inspire et les trouvailles sur le bord de la plage m'ont fait rencontrer un crocodile casqué !!! (Quelle artiste cette Sylvie !)
Nous nous retrouvons en Grèce après 17h de traversée en Brindisi et Patras via Igoumenitsa. C'est à Pétalidi dans le Golf de Messine que nous faisons notre plus joli bivouac. Le lieu m'inspire et les trouvailles sur le bord de la plage m'ont fait rencontrer un crocodile casqué !!! (Quelle artiste cette Sylvie !)

Nous nous retrouvons en Grèce après 17h de traversée en Brindisi et Patras via Igoumenitsa. C'est à Pétalidi dans le Golf de Messine que nous faisons notre plus joli bivouac. Le lieu m'inspire et les trouvailles sur le bord de la plage m'ont fait rencontrer un crocodile casqué !!! (Quelle artiste cette Sylvie !)

Après une descente dans les ruelles de Koroni nous arrivons au port. Les pêcheurs sont désespérés de leurs maigres prises car les gros bâteaux ont aussi prélévé les petits poissons qui n'ont donc pas pu se reproduire. Nous y trouverons quelques petites dorades à 12 E le kilo. Du bout de la jetée toute la ville se jette vers la mer du Golf de Messine.
Après une descente dans les ruelles de Koroni nous arrivons au port. Les pêcheurs sont désespérés de leurs maigres prises car les gros bâteaux ont aussi prélévé les petits poissons qui n'ont donc pas pu se reproduire. Nous y trouverons quelques petites dorades à 12 E le kilo. Du bout de la jetée toute la ville se jette vers la mer du Golf de Messine.
Après une descente dans les ruelles de Koroni nous arrivons au port. Les pêcheurs sont désespérés de leurs maigres prises car les gros bâteaux ont aussi prélévé les petits poissons qui n'ont donc pas pu se reproduire. Nous y trouverons quelques petites dorades à 12 E le kilo. Du bout de la jetée toute la ville se jette vers la mer du Golf de Messine.

Après une descente dans les ruelles de Koroni nous arrivons au port. Les pêcheurs sont désespérés de leurs maigres prises car les gros bâteaux ont aussi prélévé les petits poissons qui n'ont donc pas pu se reproduire. Nous y trouverons quelques petites dorades à 12 E le kilo. Du bout de la jetée toute la ville se jette vers la mer du Golf de Messine.

Du haut de la forteresse qui la domine le panorama sur la baie est magnifique. Le cimetière et un monastère ainsi qu'une chapelle byzantine contruite sur un ancien temple romain se trouvent aussi dans l'enceinte de la forteresse.
Du haut de la forteresse qui la domine le panorama sur la baie est magnifique. Le cimetière et un monastère ainsi qu'une chapelle byzantine contruite sur un ancien temple romain se trouvent aussi dans l'enceinte de la forteresse.

Du haut de la forteresse qui la domine le panorama sur la baie est magnifique. Le cimetière et un monastère ainsi qu'une chapelle byzantine contruite sur un ancien temple romain se trouvent aussi dans l'enceinte de la forteresse.

Notre petit coin de paradis déniché par le super GPS de Jacques est dominé par le fort de Navarin. Malgré les interdictions nous y dormirons aux sons du ressac et des cris des flamands roses.
Notre petit coin de paradis déniché par le super GPS de Jacques est dominé par le fort de Navarin. Malgré les interdictions nous y dormirons aux sons du ressac et des cris des flamands roses.

Notre petit coin de paradis déniché par le super GPS de Jacques est dominé par le fort de Navarin. Malgré les interdictions nous y dormirons aux sons du ressac et des cris des flamands roses.

Une autre plage plus discrète et aux aménagements coquins nous mène aussi sur les sentiers d'un site archéologique et d'une chapelle byzantine dominant toute la baie.
Une autre plage plus discrète et aux aménagements coquins nous mène aussi sur les sentiers d'un site archéologique et d'une chapelle byzantine dominant toute la baie.
Une autre plage plus discrète et aux aménagements coquins nous mène aussi sur les sentiers d'un site archéologique et d'une chapelle byzantine dominant toute la baie.

Une autre plage plus discrète et aux aménagements coquins nous mène aussi sur les sentiers d'un site archéologique et d'une chapelle byzantine dominant toute la baie.

A Pylos nous retrouvons la famille belge et leurs 4 garçons que nous avions reçu pour une pause café la veille. Ils sont partis en Juillet pour le Cap Nord et reviennnent en Janvier après l'Italie et les Balkans.

A Pylos nous retrouvons la famille belge et leurs 4 garçons que nous avions reçu pour une pause café la veille. Ils sont partis en Juillet pour le Cap Nord et reviennnent en Janvier après l'Italie et les Balkans.

Au nouveau fort de Navarin (ancien nom de Pylos) on y découvre une chapelle et un musée dédié aux fouilles de la baie. Pylos a été le lieu stratégique de l'indépendance de la Grèce où a eu lieu le dernier combat de la marine à voile. Pendant la fabuleuse bataille de Navarin, le 20 octobre 1827 les forces navales Turco-egyptiennes ont combattu les forces alliées composées par la France, la Russie et l'Angleterre. IL y eu 65 bateaux turcs brulés et coulés. De nombreuses fouilles sous-marines ont été effectuées en Grèce et vont bientôt être mises en valeur dans un grand silo reconditionné en musée dans le port du Pyrée à Athènes; un grand projet en devenir.
Au nouveau fort de Navarin (ancien nom de Pylos) on y découvre une chapelle et un musée dédié aux fouilles de la baie. Pylos a été le lieu stratégique de l'indépendance de la Grèce où a eu lieu le dernier combat de la marine à voile. Pendant la fabuleuse bataille de Navarin, le 20 octobre 1827 les forces navales Turco-egyptiennes ont combattu les forces alliées composées par la France, la Russie et l'Angleterre. IL y eu 65 bateaux turcs brulés et coulés. De nombreuses fouilles sous-marines ont été effectuées en Grèce et vont bientôt être mises en valeur dans un grand silo reconditionné en musée dans le port du Pyrée à Athènes; un grand projet en devenir.
Au nouveau fort de Navarin (ancien nom de Pylos) on y découvre une chapelle et un musée dédié aux fouilles de la baie. Pylos a été le lieu stratégique de l'indépendance de la Grèce où a eu lieu le dernier combat de la marine à voile. Pendant la fabuleuse bataille de Navarin, le 20 octobre 1827 les forces navales Turco-egyptiennes ont combattu les forces alliées composées par la France, la Russie et l'Angleterre. IL y eu 65 bateaux turcs brulés et coulés. De nombreuses fouilles sous-marines ont été effectuées en Grèce et vont bientôt être mises en valeur dans un grand silo reconditionné en musée dans le port du Pyrée à Athènes; un grand projet en devenir.
Au nouveau fort de Navarin (ancien nom de Pylos) on y découvre une chapelle et un musée dédié aux fouilles de la baie. Pylos a été le lieu stratégique de l'indépendance de la Grèce où a eu lieu le dernier combat de la marine à voile. Pendant la fabuleuse bataille de Navarin, le 20 octobre 1827 les forces navales Turco-egyptiennes ont combattu les forces alliées composées par la France, la Russie et l'Angleterre. IL y eu 65 bateaux turcs brulés et coulés. De nombreuses fouilles sous-marines ont été effectuées en Grèce et vont bientôt être mises en valeur dans un grand silo reconditionné en musée dans le port du Pyrée à Athènes; un grand projet en devenir.

Au nouveau fort de Navarin (ancien nom de Pylos) on y découvre une chapelle et un musée dédié aux fouilles de la baie. Pylos a été le lieu stratégique de l'indépendance de la Grèce où a eu lieu le dernier combat de la marine à voile. Pendant la fabuleuse bataille de Navarin, le 20 octobre 1827 les forces navales Turco-egyptiennes ont combattu les forces alliées composées par la France, la Russie et l'Angleterre. IL y eu 65 bateaux turcs brulés et coulés. De nombreuses fouilles sous-marines ont été effectuées en Grèce et vont bientôt être mises en valeur dans un grand silo reconditionné en musée dans le port du Pyrée à Athènes; un grand projet en devenir.

Visite du Péloponnèse
Visite du Péloponnèse
Visite du Péloponnèse

Nous arrivons dans la ville de Kalamata au pied du mont Taygite. Les olives et les figues sont les grandes spécialités du Magne. Le bord de mer du fond du golf de Messine où se situe cette grande ville du Péloponnèse doit être très agréable en été mais encore à cette époque les locaux si baignent. Nous y trouverons quelques petits barracoudas à déguster grillés .

En descendant sur le 2ème doigt du Péloponnèse nous découvrons en barque et à pied les caves de DIROS puis le village de GEROLIMENAS et son petit port bien protégé.
En descendant sur le 2ème doigt du Péloponnèse nous découvrons en barque et à pied les caves de DIROS puis le village de GEROLIMENAS et son petit port bien protégé.
En descendant sur le 2ème doigt du Péloponnèse nous découvrons en barque et à pied les caves de DIROS puis le village de GEROLIMENAS et son petit port bien protégé.

En descendant sur le 2ème doigt du Péloponnèse nous découvrons en barque et à pied les caves de DIROS puis le village de GEROLIMENAS et son petit port bien protégé.

Une très vielle brodeuse était ravie que je lui allume sa lumière pour me montrer son ouvrage sur un napperon ajouré. Elle m'aurait raconté sa vie ici si j'avais compris sa langue. Dommage !!! Un chemin de rando trop escarpé pour Jacques me permet de découvrir de plus haut ce petit port très enclavé. Il m'aurait fallu 2 h de plus pour aller encore plus haut mais c'était risqué seule.
Une très vielle brodeuse était ravie que je lui allume sa lumière pour me montrer son ouvrage sur un napperon ajouré. Elle m'aurait raconté sa vie ici si j'avais compris sa langue. Dommage !!! Un chemin de rando trop escarpé pour Jacques me permet de découvrir de plus haut ce petit port très enclavé. Il m'aurait fallu 2 h de plus pour aller encore plus haut mais c'était risqué seule.

Une très vielle brodeuse était ravie que je lui allume sa lumière pour me montrer son ouvrage sur un napperon ajouré. Elle m'aurait raconté sa vie ici si j'avais compris sa langue. Dommage !!! Un chemin de rando trop escarpé pour Jacques me permet de découvrir de plus haut ce petit port très enclavé. Il m'aurait fallu 2 h de plus pour aller encore plus haut mais c'était risqué seule.

C'est dans la région du "Mani" que nous découvrons enfin les fameuses tours collectives. A Vathia nous visitons le village déserté de touristes et des locaux. Un vieux moulin à huile tout écroulé et beaucoup de ruines de tours et de maisons prouvent l'activité encore récente du village qui est surtout habité l'été.
C'est dans la région du "Mani" que nous découvrons enfin les fameuses tours collectives. A Vathia nous visitons le village déserté de touristes et des locaux. Un vieux moulin à huile tout écroulé et beaucoup de ruines de tours et de maisons prouvent l'activité encore récente du village qui est surtout habité l'été.
C'est dans la région du "Mani" que nous découvrons enfin les fameuses tours collectives. A Vathia nous visitons le village déserté de touristes et des locaux. Un vieux moulin à huile tout écroulé et beaucoup de ruines de tours et de maisons prouvent l'activité encore récente du village qui est surtout habité l'été.
C'est dans la région du "Mani" que nous découvrons enfin les fameuses tours collectives. A Vathia nous visitons le village déserté de touristes et des locaux. Un vieux moulin à huile tout écroulé et beaucoup de ruines de tours et de maisons prouvent l'activité encore récente du village qui est surtout habité l'été.

C'est dans la région du "Mani" que nous découvrons enfin les fameuses tours collectives. A Vathia nous visitons le village déserté de touristes et des locaux. Un vieux moulin à huile tout écroulé et beaucoup de ruines de tours et de maisons prouvent l'activité encore récente du village qui est surtout habité l'été.

Ses tours sont l'emblème du Magne depuis l'antiquité jusqu"à la fin du 19è. Leur architecture particulière est due au besoin de protection du clan qui les construisaient. Ce village se divise en 4 quartiers correspondant chacun à un clan. La tour la plus haute montait la garde contre les clans ennemis, les pirates, les corsaires ou les envahisseurs. Elle pouvait mesurer 20 m de haut et comporter 7 étages de surfaces réduites.  Depuis certaines maisons on a une vue extraordinaire sur la mer.

Ce bâteau s'est depuis longtemps échoué dans le golf de Lakoninos. Nous bivouaquons sur le parking du fond du front de mer de Gythio. Ce dimanche nous croyons avoir trouvé des saucisses. Finalement ce beau morceau de 50 cm est déjà cuit et subtilement parfumé aux zestes d'orange : particulier mais très bon !
Ce bâteau s'est depuis longtemps échoué dans le golf de Lakoninos. Nous bivouaquons sur le parking du fond du front de mer de Gythio. Ce dimanche nous croyons avoir trouvé des saucisses. Finalement ce beau morceau de 50 cm est déjà cuit et subtilement parfumé aux zestes d'orange : particulier mais très bon !
Ce bâteau s'est depuis longtemps échoué dans le golf de Lakoninos. Nous bivouaquons sur le parking du fond du front de mer de Gythio. Ce dimanche nous croyons avoir trouvé des saucisses. Finalement ce beau morceau de 50 cm est déjà cuit et subtilement parfumé aux zestes d'orange : particulier mais très bon !

Ce bâteau s'est depuis longtemps échoué dans le golf de Lakoninos. Nous bivouaquons sur le parking du fond du front de mer de Gythio. Ce dimanche nous croyons avoir trouvé des saucisses. Finalement ce beau morceau de 50 cm est déjà cuit et subtilement parfumé aux zestes d'orange : particulier mais très bon !

Pour rejoindre la côte Est Jacques a choisit de prendre un racourci qui nous fera découvrir des biquettes planquées pour éviter la pluie. Certe elles étaient belles mais les routes étroites m'ont causé quelques sueurs froides. Le rétro latéral droit est tombé à plusieurs reprises, j'ai du descendre pour guider le camion dans les villages où les véhicules pas trop bien garés nous laissaient peu de place et pousser les poubelles. Heureusement les balcons et les murs en ont vu d'autres !!! Je n'ai pas eu le loisir de prendre d'autres clichés et les visages surpris des locaux.
Pour rejoindre la côte Est Jacques a choisit de prendre un racourci qui nous fera découvrir des biquettes planquées pour éviter la pluie. Certe elles étaient belles mais les routes étroites m'ont causé quelques sueurs froides. Le rétro latéral droit est tombé à plusieurs reprises, j'ai du descendre pour guider le camion dans les villages où les véhicules pas trop bien garés nous laissaient peu de place et pousser les poubelles. Heureusement les balcons et les murs en ont vu d'autres !!! Je n'ai pas eu le loisir de prendre d'autres clichés et les visages surpris des locaux.
Pour rejoindre la côte Est Jacques a choisit de prendre un racourci qui nous fera découvrir des biquettes planquées pour éviter la pluie. Certe elles étaient belles mais les routes étroites m'ont causé quelques sueurs froides. Le rétro latéral droit est tombé à plusieurs reprises, j'ai du descendre pour guider le camion dans les villages où les véhicules pas trop bien garés nous laissaient peu de place et pousser les poubelles. Heureusement les balcons et les murs en ont vu d'autres !!! Je n'ai pas eu le loisir de prendre d'autres clichés et les visages surpris des locaux.

Pour rejoindre la côte Est Jacques a choisit de prendre un racourci qui nous fera découvrir des biquettes planquées pour éviter la pluie. Certe elles étaient belles mais les routes étroites m'ont causé quelques sueurs froides. Le rétro latéral droit est tombé à plusieurs reprises, j'ai du descendre pour guider le camion dans les villages où les véhicules pas trop bien garés nous laissaient peu de place et pousser les poubelles. Heureusement les balcons et les murs en ont vu d'autres !!! Je n'ai pas eu le loisir de prendre d'autres clichés et les visages surpris des locaux.

Visite du Péloponnèse
Visite du Péloponnèse
Visite du Péloponnèse

Notre bivouac à NOMENVASIA se fera sous la pluie et la tempête de la nuit nous a donné l'impression d'être dans un bateau. Comme nous sommes garés sur le seul parking de cette petite ville nous avons droit aux vagues furieuses jusqu'aux roues. Un autre camping-car s'est réfugié entre 2 bateaux mis à quai pour moins ressentir les effets du vent. Nous cela nous a fait dormir comme des loirs.

La ville du bas et l'intérieur d'une église typiquement byzantine.
La ville du bas et l'intérieur d'une église typiquement byzantine.
La ville du bas et l'intérieur d'une église typiquement byzantine.
La ville du bas et l'intérieur d'une église typiquement byzantine.
La ville du bas et l'intérieur d'une église typiquement byzantine.
La ville du bas et l'intérieur d'une église typiquement byzantine.

La ville du bas et l'intérieur d'une église typiquement byzantine.

Ce gros rocher est réputé pour sa ville fortifiée dont les églises et les remparts sont les signes d'une activité jadis florissante. La ville du bas est un peu trop clean au gout de Jacques car les restaurations nombreuses et encore en cours, même bien faites, n'ont pas respecté l' ancienne architecture des toits en pente d'origine. Les toits sont tous bien alignés. Il ne respectent pas les pentes nécessaires à la récupération des eaux de pluie alimentant leur réservoir. Ce rocher n'a pas de source.

Au bout d'un long chemin empiéré restauré recement on découvre l'église Sainte Sophie qui a pu inspirer la construction de la Sainte Sophie d'Istanbul. Beaucoup plus modeste celle-ci aussi conserve de belles peintures.Nous y rencontrerons des Popes en admiration sur l'état des peintures du 12-13ème. Cette église ortodoxe a été à plusieurs reprises transformée en mosquée.
Au bout d'un long chemin empiéré restauré recement on découvre l'église Sainte Sophie qui a pu inspirer la construction de la Sainte Sophie d'Istanbul. Beaucoup plus modeste celle-ci aussi conserve de belles peintures.Nous y rencontrerons des Popes en admiration sur l'état des peintures du 12-13ème. Cette église ortodoxe a été à plusieurs reprises transformée en mosquée.
Au bout d'un long chemin empiéré restauré recement on découvre l'église Sainte Sophie qui a pu inspirer la construction de la Sainte Sophie d'Istanbul. Beaucoup plus modeste celle-ci aussi conserve de belles peintures.Nous y rencontrerons des Popes en admiration sur l'état des peintures du 12-13ème. Cette église ortodoxe a été à plusieurs reprises transformée en mosquée.

Au bout d'un long chemin empiéré restauré recement on découvre l'église Sainte Sophie qui a pu inspirer la construction de la Sainte Sophie d'Istanbul. Beaucoup plus modeste celle-ci aussi conserve de belles peintures.Nous y rencontrerons des Popes en admiration sur l'état des peintures du 12-13ème. Cette église ortodoxe a été à plusieurs reprises transformée en mosquée.

Nous grimpons parmis les ruines et une végétation envahissante jusqu'au sommet de la citadelle. 4 tours en surveillaient les abords l'une d'elle avait été transformé en moulin à vent. Le site conserve une grande citerne mais il a été en grande partie bombardé pendant la 1ere guerre. De grands travaux de rénovation du mur d'enceinte sont en cours.
Nous grimpons parmis les ruines et une végétation envahissante jusqu'au sommet de la citadelle. 4 tours en surveillaient les abords l'une d'elle avait été transformé en moulin à vent. Le site conserve une grande citerne mais il a été en grande partie bombardé pendant la 1ere guerre. De grands travaux de rénovation du mur d'enceinte sont en cours.

Nous grimpons parmis les ruines et une végétation envahissante jusqu'au sommet de la citadelle. 4 tours en surveillaient les abords l'une d'elle avait été transformé en moulin à vent. Le site conserve une grande citerne mais il a été en grande partie bombardé pendant la 1ere guerre. De grands travaux de rénovation du mur d'enceinte sont en cours.

Visite du Péloponnèse
Visite du Péloponnèse
Visite du Péloponnèse

Pour éviter un nouveau bivouac sur le port de Monemvasia nous rejoignons une grande plage à 10 km. A cette époque il n'y a personne et nous pouvons être très près de la mer. Celle-ci est fraiche et il me faut ma petite combi pour me mettre à l'eau. Il y a plein d'oursins et jacques me met au défit d'en récolter pour l'apéro. Je ne savais pas que c'était aussi facile et un simple petit râteau me permet d'en ramasser un bon sac. Malheureusement une française  qui habite près d'ici nous signale que ce n'est pas la bonne saison et je dois remettre ma (belle) pêche à l'eau!!! notre compatriote Christina nous portera le lendemain un grand sac de beaux citrons des olives et un très bon pot de confiture maison.Grâce à ses conseils nous redescendrons vers Néapoli pour rejoindre l'île de Cythère qui paraît-il vaut le coup. Ce sera l'unique île que nous ferons en Grèce.

 

En attendant notre bateau pour Cythère nous allons vers le cap Tainare ou Matapan. Christina nous avait signalé la présence d'une foret pétrifiée de palmiers. En bord de mer nous découvrons des fossiles de coquillages et des restes de troncs de palmiers, traces d'une grande forêt. Parfois la mer surgit par le fond des troncs fossilisés comme des petits geysers.
En attendant notre bateau pour Cythère nous allons vers le cap Tainare ou Matapan. Christina nous avait signalé la présence d'une foret pétrifiée de palmiers. En bord de mer nous découvrons des fossiles de coquillages et des restes de troncs de palmiers, traces d'une grande forêt. Parfois la mer surgit par le fond des troncs fossilisés comme des petits geysers.
En attendant notre bateau pour Cythère nous allons vers le cap Tainare ou Matapan. Christina nous avait signalé la présence d'une foret pétrifiée de palmiers. En bord de mer nous découvrons des fossiles de coquillages et des restes de troncs de palmiers, traces d'une grande forêt. Parfois la mer surgit par le fond des troncs fossilisés comme des petits geysers.

En attendant notre bateau pour Cythère nous allons vers le cap Tainare ou Matapan. Christina nous avait signalé la présence d'une foret pétrifiée de palmiers. En bord de mer nous découvrons des fossiles de coquillages et des restes de troncs de palmiers, traces d'une grande forêt. Parfois la mer surgit par le fond des troncs fossilisés comme des petits geysers.

Nous découvrons quelques curiosités dans les villages. Nous avons même pensé à les rapporter !!!
Nous découvrons quelques curiosités dans les villages. Nous avons même pensé à les rapporter !!!

Nous découvrons quelques curiosités dans les villages. Nous avons même pensé à les rapporter !!!

L'île de Cythère nous paraît tranquille et sauvage mais il n'est pas facile d'y circuler avec un véhicule comme le notre. La grand ville qui porte le même nom est appelé la ville blanche. Elle vaut certainement le coup d'être explorée plus profondement car elle bénéficie de nombreuses plages et de quelques curiosités, cascades, caves et jolis points de vue.
L'île de Cythère nous paraît tranquille et sauvage mais il n'est pas facile d'y circuler avec un véhicule comme le notre. La grand ville qui porte le même nom est appelé la ville blanche. Elle vaut certainement le coup d'être explorée plus profondement car elle bénéficie de nombreuses plages et de quelques curiosités, cascades, caves et jolis points de vue.
L'île de Cythère nous paraît tranquille et sauvage mais il n'est pas facile d'y circuler avec un véhicule comme le notre. La grand ville qui porte le même nom est appelé la ville blanche. Elle vaut certainement le coup d'être explorée plus profondement car elle bénéficie de nombreuses plages et de quelques curiosités, cascades, caves et jolis points de vue.
L'île de Cythère nous paraît tranquille et sauvage mais il n'est pas facile d'y circuler avec un véhicule comme le notre. La grand ville qui porte le même nom est appelé la ville blanche. Elle vaut certainement le coup d'être explorée plus profondement car elle bénéficie de nombreuses plages et de quelques curiosités, cascades, caves et jolis points de vue.
L'île de Cythère nous paraît tranquille et sauvage mais il n'est pas facile d'y circuler avec un véhicule comme le notre. La grand ville qui porte le même nom est appelé la ville blanche. Elle vaut certainement le coup d'être explorée plus profondement car elle bénéficie de nombreuses plages et de quelques curiosités, cascades, caves et jolis points de vue.
L'île de Cythère nous paraît tranquille et sauvage mais il n'est pas facile d'y circuler avec un véhicule comme le notre. La grand ville qui porte le même nom est appelé la ville blanche. Elle vaut certainement le coup d'être explorée plus profondement car elle bénéficie de nombreuses plages et de quelques curiosités, cascades, caves et jolis points de vue.
L'île de Cythère nous paraît tranquille et sauvage mais il n'est pas facile d'y circuler avec un véhicule comme le notre. La grand ville qui porte le même nom est appelé la ville blanche. Elle vaut certainement le coup d'être explorée plus profondement car elle bénéficie de nombreuses plages et de quelques curiosités, cascades, caves et jolis points de vue.

L'île de Cythère nous paraît tranquille et sauvage mais il n'est pas facile d'y circuler avec un véhicule comme le notre. La grand ville qui porte le même nom est appelé la ville blanche. Elle vaut certainement le coup d'être explorée plus profondement car elle bénéficie de nombreuses plages et de quelques curiosités, cascades, caves et jolis points de vue.

On ne pouvait pas se  rapprocher de la ville de Sparte sans visiter le site de MYSTRA;
On ne pouvait pas se  rapprocher de la ville de Sparte sans visiter le site de MYSTRA;
On ne pouvait pas se  rapprocher de la ville de Sparte sans visiter le site de MYSTRA;
On ne pouvait pas se  rapprocher de la ville de Sparte sans visiter le site de MYSTRA;
On ne pouvait pas se  rapprocher de la ville de Sparte sans visiter le site de MYSTRA;
On ne pouvait pas se  rapprocher de la ville de Sparte sans visiter le site de MYSTRA;
On ne pouvait pas se  rapprocher de la ville de Sparte sans visiter le site de MYSTRA;
On ne pouvait pas se  rapprocher de la ville de Sparte sans visiter le site de MYSTRA;
On ne pouvait pas se  rapprocher de la ville de Sparte sans visiter le site de MYSTRA;

On ne pouvait pas se rapprocher de la ville de Sparte sans visiter le site de MYSTRA;

Mystra était l'une des grandes villes saintes de la Grèce Byzantine construite comme Monemvasia sur un éperon rocheux du mont Taygète. Elle symbolisa longtemps le romantisme moyenâgeux. Les églises qui sont les plus belles constructions sont toujours debout avec leurs nombreuses icônes .Le palais n'est pas visitable à cause de grands travaux. Nous visitons la cathédrale Hagios Dimitrios, l'Eglise de l'Evanghélistria et l'Eglise des Saints Théodores construite à la fin du XIII. Dans le monastère de Brontochion vivent encore 15 religieuses seules habitantes sur le site; Nous avons appréciés l'architecture compliquée, les fresques et décorations qui ont eu à souffrir des conquérants et des siècles d'abandon.

Mystra connue une vie culturelle et intellectuelle intense jusqu'en 1460 date à laquelle elle déclina sous l'occupation turque. La vue sur la plaine de Sparte est magnifique et on nous apprend que la neige est tombée il y a quelques jours.

Nous avons vraiment la chance de voir des paysages et des scènes de vie sous un soleil sans faille même si les températures nocturnes descendent sérieusement.
Nous avons vraiment la chance de voir des paysages et des scènes de vie sous un soleil sans faille même si les températures nocturnes descendent sérieusement.
Nous avons vraiment la chance de voir des paysages et des scènes de vie sous un soleil sans faille même si les températures nocturnes descendent sérieusement.
Nous avons vraiment la chance de voir des paysages et des scènes de vie sous un soleil sans faille même si les températures nocturnes descendent sérieusement.

Nous avons vraiment la chance de voir des paysages et des scènes de vie sous un soleil sans faille même si les températures nocturnes descendent sérieusement.

Commenter cet article

À propos

Voyages en Unimog